CV réussi : guide rapide

Comme vu précédemment, votre CV doit contenir des informations précises vous concernant afin de donner un premier aperçu de vous et de votre savoir-faire à la personne qui l’a entre les mains.

Nous recevons beaucoup de CV par jour et c’est une véritable hécatombe, on ne vas pas se mentir… Nous allons donc vous aider du mieux que nous pouvons pour sa réalisation et pour que vous puissiez postuler efficacement.

Le contenu

  1. Vos informations personnelles
    Nom, prénom et coordonnées. Arrêtons d’être hypocrites, le CV anonyme ne sert à rien !
    Si vous voulez tout de même jouer la carte de l’anonymat, allez-y mais pensez à nous communiquer un numéro de téléphone sur lequel on peut vous joindre (l’adresse mail pourquoi pas, mais pensez à vérifier vos spams dans ce cas !). De plus, si vous ne souhaitez pas communiquer votre adresse, précisez nous votre zone de mobilité (ville, département ou région)
  2. Vos compétences
    Certains postes malgré leurs similarités vous auront permis de développer de nouvelles compétences, ne vous contentez pas d’écrire que vous étiez commercial(e), dites-nous ce que vous maîtrisez !
    De plus, d’une entreprise à l’autre le nom des postes peut être mal employé et induire en erreur. Le fait de lister vos compétences va vous permettre de mettre des mots (clés!) sur vos idées et sur ce que vous savez faire, cela permet également aux recruteurs d’identifier plus rapidement votre potentiel pour le poste auquel vous venez de postuler ou peut-être un autre (en projet, qui sait?).
    Inspirez-vous des annonces auxquelles vous répondez ou penser correspondre, les compétences attendues sont citées !
    Ne confondez pas vos compétences avec vos qualités : savoir faire un planning est une compétence, avoir de la rigueur est une qualité.
  3. Vos expériences
    Où, quand et comment ! De la pré-ci-sion!
    On veut savoir dans quelles entreprises vous étiez, quand et combien de temps, le type de contrat (CDI, CDD, intérim …)
    Lorsque vous écrivez « 2018/2019 » ce n’est pas assez précis, peut-être avez vous travaillé du 31 Décembre 2018 au 2 Janvier 2019 (soit 3 jours) mais peut-être aussi que l’expérience est beaucoup plus importante, alors précisez-le !
    Chez qui étiez-vous ? Encore une fois, ce n’est pas pour prévenir votre employeur que vous voulez partir, c’est pour en savoir plus ! Les recruteurs connaissent bien le marché du travail et les entreprises qui le constituent. Cela donne des informations sur votre personnalité, vos acquis, les secteurs d’activités dans lesquels vous vous sentez bien, votre gestion du stress, votre sens des responsabilités, pourquoi vous voulez partir …
    Avez-vous enchaîné des CDD de remplacements et des missions d’intérim ? Auquel cas, chapeau pour votre adaptabilité ! Ou avez-vous enchaîné les CDI et n’avez toujours pas trouvé ce qui vous rendra plus stable ?
  4. Vos diplômes et formations
    Oui, ils sont importants ! Certains employeurs ne les regardent pas et privilégierons votre expérience (ouf! sauvé!) mais mettez-les quand même, encore plus si vous êtes junior !
    Certains métiers sont extrêmement réglementés et nécessitent des diplômes spécifiques ET obtenus. Si vous n’avez que le « niveau » précisez-le, le temps c’est précieux alors n’en perdez pas et n’en faites pas perdre. Sur le même principe, regardez bien les diplômes demandés si vous postulez à une annonce.
    Les dates d’obtention donnent également des informations, peut-être vous êtes-vous remis à vos études après en être sorti ?
  5. Les informations complémentaires
    Vos centres d’intérêts permettent d’avoir un premier aperçu de votre personnalité.
    Les langues maîtrisées, même si elles ne sont pas demandées, peuvent faire pencher la balance en votre faveur.
    Avez-vous le permis ? Avec quels outils informatiques êtes-vous à l’aise ?

La présentation

  1. Le titre 
    Adaptez-le ! C’est relativement mal parti quand vous avez titré votre CV par « Assistant(e) logistique » alors que vous postulez à « Assistant(e) commercial(e) ». Car oui, certains métiers permettent de faire des passerelles de compétences, en revanche si vous postulez avez un autre titre on aura légèrement l’impression que vous recherchez un autre poste …
  2. La forme
    De la clar-té s’il vous plaaaaît !
    Au bout du 30ème pavé reçu, on fini par loucher et par avoir la flemme de chercher une information qu’on risque de ne pas trouver. En plus, un CV clair donne une bonne image de votre état d’esprit !
    Créez des sections et faites ressortir les informations importantes et les titres en jouant sur la taille des polices, en mettant votre texte en gras ou de la couleur, en usant des puces …
    Pensez à utiliser l’outil « zone de texte » qui permet une mise en page bien plus personnalisée que le traitement de texte pur et dur.
    Les polices en empattement alourdissent considérablement vos textes, préférez une police sans serif .
  3. Tout ne rentre pas sur une page ?
    Première option : réduire la taille de la police à 10 pour le texte peut être une méthode efficace
    Deuxième option : mieux vaut un CV sur deux pages qu’une montagne d’informations entassées et illisibles
    Troisième option : réduisez les marges de votre document
  4. La photo
    Loin d’être obligatoire, abstenez-vous si vous n’avez pas de photos professionnelles. La duck-face, la pose sur le canapé, la pose en robe de mariée, la photo de vacances, la photo avec un verre d’alcool à la main ou encore la photo torse nu (et oui on se rince l’oeil parfois!) sont à bannir !
  5. Les fautes
    Non vraiment, cela ne devrait même pas être précisé mais stop les abominables fautes qui font saigner les yeux ! Encore plus dans le titre du CV pour des postes où vous allez devoir rédiger des écrits, ne relancer même pas le recruteur, vous avez envoyé vous-même votre CV dans la corbeille ! On le dit, on le redit, relisez-vous et faites relire par l’un de vos proches!
  6. Les couleurs
    Vous adorez le rose fushia et le vert fluo ? Nous sommes contents de le savoir, en revanche si vous pouviez nous éviter de faire une crise d’épilepsie, ça serait vraiment sympa !
    Utilisez des couleurs sobres et agréables, un CV en couleur est toujours plus attirant mais éviter les couleurs criardes.
    Ndlr : merci d’arrêter d’utiliser du rouge et du vert, à part nous donner envie d’une papillote ça n’aura pas plus d’effet. 
  7. Le format
    Transmettez votre CV au format PDF, c’est un type de fichier que l’on ne peut pas modifier et qui ne bouge pas. Un CV Word ouvert sur un téléphone portable ou sur un logiciel apple partira dans tous les sens par exemple …
    Pour ceux qui ne savent pas le faire : lors de l’enregistrement de votre CV, choisissez « enregistrez-sous » et choisissez le format « PDF » puis « enregistrer ». Attention, conservez quand même une version modifiable de votre CV en conservant le format par défaut de votre logiciel de traitement de texte. Accessoirement, pensez à renommer votre fichier par une appellation « professionnelle ». Préférez « nom+prénom+poste » que « CV de choupette modifié ».

Voici de quoi commencer votre travail de refonte, nous vous préparerons des articles encore plus détaillés afin que vous compreniez bien à quoi servent toutes les sections de votre CV et ce que nous comprenons selon ce que vous écrivez !

A très vite !

 

Vous aimerez aussi ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *